Billets de dupont-alice

Les malformations dentaires, comment les soigner ?

Il n’est pas rare de rencontrer des personnes qui ont des malformations au niveau de la bouche. Notamment au niveau des dents, des mâchoires et des    mentons. On appelle malocclusions les diverses anomalies de dysharmonies bucco-dentaires. Les malformations peuvent se révéler sous plusieurs aspects et il y a un traitement spécifique pour chaque type d’anomalie. Réaliser les traitements et soigner les problèmes de malformation buccale est réservé à des experts bien précis.


Comment reussir son traitement orthodontique

Bon à savoir pour réussire son traitement orthodontique

Il faut avant tout déterminer si l’on a vraiment besoin de traitements orthodontiques. À part les anomalies qui se voient facilement, il est aussi possible que les problèmes ne sont pas très flagrants, mais qui nécessite en réalité des soins en orthodontie. Il y a un âge où faire des traitements en orthodonties est plus convenables. Notamment, il est conseillé de les réaliser le plus tôt possible. C’est-à-dire pendant avant que la structure dentaire soit totalement faite, dès que l’on voit les premières anomalies et cela arrivent vers 8 à 9 ans. Après l’âge de 10 ans, la structure commence leur maturation et cela peut prendre 2 à 4 ans. Comme un traitement orthodontique prend à peu près les mêmes durées voire 3 à 4 ans, le soin se ferait donc en même temps que la structuration finale des dents. Cela facilite les soins. Donc, l’idéal serait de consulter un orthodontiste à l’âge de 8 ans même si des anomalies ne sont pas encore visibles. Aussi il est bon de savoir qu’il y a quelques traitements orthodontiques qui sont pris en charge par la Sécurité sociale si on les réalise avant 16 ans. Pour consulter un bon cabinet d’orthodontie, voir ici.

Anomalie des dents

Les divers types d’occlusions dentaires ?

Comme l’orthodontie est une branche spécifique de la médecine, il ne concerne pas qu’une seule anomalie. Voici donc quelques types de malocclusions :

Le prognathisme et le rétrognathie :

Beaucoup de personnes tendent à confondre ces deux difformités. La prognathie ou la progénie est le fait que les dents inféraient qui se place en avant est plus prononcée par rapport aux incisives supérieures. Par contre, la rétrognathie est le fait que ce sont les dents supérieures qui sont plus poussées en avant et que le menton est en retrait.

Les espacements dentaires :

On appelle cette anomalie l’encombrement. Il y a deux types de malformation : soit, il y a un excédent ou une insuffisance de place pour les dents et qui engendre des espacements. Le second cas est qu’il y a un chevauchement dentaire.

Le décentrement de la ligne médiane :

C’est-à-dire que la ligne médiane des incisives inférieure n’est pas cohérente avec la ligne médiane de dents supérieures.

À part cela il y a bien diverses autres anomalies que l’on peut rencontrer chez une personne. Chacune de ces anomalies a leurs propres traitements et soin, mais il est question de corrections des anomalies. En général, soit les corrections se font par le biais des traitements de pose d’appareils de correction. Soit, on doit procéder à des chirurgies. Seuls les orthodontistes qui ont suivi des formations spécifiques peuvent entreprendre les traitements.

Ma kinésithérapeute m’a conseillé de porter des boules de geisha

Je vais accoucher d’ici quelques temps et je peux dire que je suis la plus heureuse des femmes en ce moment. C’est mon premier enfant et on est impatient de l’accueillir. Je suis également soulagée de savoir que tous les calvaires liés à la grossesse vont se finir d’ici peu, mais je reste tout de même inquiète de savoir ce qu’adviendra de mon corps après l’accouchement, vu que j’ai fait pas mal de sport avant d’être enceinte. Pour ça, j’ai consulté une kinésithérapeute et elle m’a détaillé les changements qui vont s’opérer sur mon corps. Elle m’a parlé du périnée qui est le muscle que l’on ressent entre le vagin et l’anus et qui va être grandement malmené pendant la sortie du bébé. Or ce muscle joue un rôle important dans le traitement de l’incontinence mais permet aussi un meilleur contrôle de son corps lors des rapports sexuels.


Pour être plus clair, ce muscle va être distendu au maximum et peut même se déchirer surtout si la taille et le poids du bébé est important ainsi que son périmètre crânien. Il se peut même qu’on soit obligé de passer par une épisiotomie qui consiste à sectionner les muscles situés entre l’anus et le vagin.


Pour ma part, je veux surtout éviter cela et je aussi reprendre au plus vite le sport après mon accouchement pour pouvoir retrouver ma forme, mais il parait que c’est risqué de s’entrainer avant d’avoir remis en état son périnée. Il faut même attendre à peu près 6 semaines avant de pouvoir entrainer efficacement ce dernier.


J’ai demandé s’il y avait un pas un moyen de me préparer à cela et la kiné m’a proposé un massage périnéal qui consiste à habituer les muscles du périnée pour résister à la dilatation extrême lors de l’accouchement. J’ai commencé il y a environ 13 jours et je commence grandement à m’apercevoir de la réelle utilité de ce muscle qui est le plus souvent négligé. Ce massage peut se pratiquer vers les 8 mois de grossesse c’est-à-dire en prénatal et permet également de bien se relaxer et anticiper mentalement le jour j.


Après l’accouchement, la kinésithérapeute m’a également conseillé d’utiliser des boules de geisha. J’en ai déjà porté auparavant, mais jamais je n’aurai pensé que ces petits accessoires pour se donner du plaisir peuvent être aussi pratiques. En effet, elle m’a expliqué que les muscles vaginaux, surtout le plancher pelvien vont être relâché et il est important de les muscler et de les rendre leur état normal. Pour ça, les boules de geisha peuvent être très utiles puisqu’en les insérant dans le vagin, tous les muscles concernés vont se contracter au maximum pour empêcher les boules de sortir, donc ils seront naturellement entrainés.


Je peux dire que ça m’enchante et j’ai même commencé à me renseigner et à chercher des boutiques où je pourrais m’en procurer. On peut dire qu’en plus d’avoir un enfant, je vais également avoir un sextoy en prime.

 

Les soins intimes préconisés pour les femmes

Savoir bien entretenir une bonne hygiène intime est très important pour une femme.

Question d'hygiène

Un appareil génital propre est un appareil génital en bonne santé.  Pour cela, il faut d'abord penser à se laver régulièrement, surtout après les menstruations et aussi après certaines activités intenses comme le sport par exemple.  En parlant de règle, il est indispensable de changer de serviette.
L'eau ne suffira pas, il faut donc également penser à rajouter un petit produit pour le ménage : savon spécial féminin, produits cosmétiques, etc. Sur ces produits cosmétiques en particulier, il ne faut pas choisir n'importe lequel. Il est plus sage de demander un avis médical ou d'en acheter directement à la pharmacie. Certains produits peuvent même faire l'objet de certaines maladies comme les allergies, inflammations, démangeaisons, etc. Évidemment, les mains propres sont obligatoires.

Si un rasage est nécessaire, il faut veiller à ne pas utiliser plus de 2 fois le même rasoir, car la lame  est un endroit que les bactéries adorent. Il est également préférable d'éviter les piercings.
Pour ce qui est des habits, surtout les sous-vêtements, il faut éviter de porter des vêtements trop serrés afin que l'humidité ne soit pas présente en quantité, surtout en période des règles.

Le système de frottement doit être fait avec délicatesse, car c'est  une région sensible et fragile. De plus c'est la meilleure façon d'éviter d'avoir les " grandes lèvres génitales ". Mais encore, cette partie ne devrait pas être lavée plus de 2 fois afin de maintenir ce soin, mais si c'est une nécessité, il ne faut pas hésiter.

Après un rapport sexuel

Il est vrai qu'un rapport sexuel pendant les règles présentent un risque de grossesse minime, mais ce n'est pas vraiment une bonne idée car les germes risquent de se développer. Avant et après le rapport, il faut toujours se nettoyer, si possible, demander également à son conjoint, car il se peut qu'il est porteur de certains bactéries; il est également nécessaire d'uriner, toujours afin d'éviter la reproduction des germes.
Avec un nouveau partenaire, il faut tout de suite penser à tous les méthodes de contraception, le SIDA, le MST, ainsi que d'autres maladies sont toujours actives actuellement, méfiance!
En cas d'utilisation de sextoy, il est essentiel de stériliser l'appareil (avant et après chaque usage), il est aussi conseillé de ne pas prêter ce genre d'appareil à d'autres femmes.

Demander l'avis des spécialistes

Avec le moindre problème, il ne faut surtout pas hésiter, car quelques petits démangeaisons peuvent être le commencement de quelques chose. Beaucoup peuvent donner un avis médical comme le sexologue, la sage-femme, le gynéco.

 

Sexualité après accouchement : quelques conseils utiles

Après avoir eu un bébé, la libido (désir sexuel) a souvent tendance à baisser. Effectivement, après l'accouchement, le col de l'utérus reste toujours ouvert, ce qui attire les infections comme un aimant, le périnée est fragilisé et distendu. Ainsi, il est plus préférable d'attendre le phénomène de cicatrisation (5 semaines après l'accouchement).
Après l'accouchement, la femme se met en tête de nouveaux objectifs, connaît une nouvelle sensation, stresse, ... ce qui favorise la baisse de la libido, une question de psychologie. En effet, les troubles psychologiques contribuent à cette diminution.

Equilibre établi

Après la naissance du premier enfant, il est très fréquent que les couples se disputent à propos du sexe. Afin d'éviter cela, il est nécessaire de toujours être très attentif sur l'un et sur l'autre, mais surtout, il faut éviter de mettre la pression.
C'est stressant d'élever un enfant, et donc il faut établir un travail d'équipe afin de mieux le gérer. Si maman consacre plus de temps au bébé qu'à son mari, c'est parce que ce travail d'équipe n'est pas encore au point, et cela risque de conduire à un tout nouveau problème.

Début de relations sexuelles

Après les 5 longues semaines, il se peut que le désir ne soit pas toujours au rendez-vous. Dans ce genre de cas, il faut savoir qu'il n'est pas nécessaire d'attendre le désir pour reprendre les activités sexuelles.
Il existe une méthode très efficace pour déclencher artificiellement le désir sexuel : le sextoy. Effectivement, les sextoys sont des appareils très efficaces et très appréciés par toutes les femmes de monde qui ont eu le privilège d'essayer. Certains modèles sont même équipés d'un bouton de vibration, d'autres sont également pourvus d'un ergot clitoridien, tout cela pour favoriser encore plus l'excitation. C'est le cas du " vibromasseur rabbit ". Utiliser un petit lubrifiant est aussi une très bonne idée, car après l'accouchement, l'appareil génital de la femme reste toujours sec, et avec la libido diminuant, il est très possible qu'il ne se mouille pas comme d'habitude.

Moins de pression sur l'homme

Comme toujours, les hommes ne fonctionnent pas comme la femme. Après l'accouchement, les hommes ont tendance à faire un blocage au niveau sexuel. C'est pour cette raison qu'il est conseillé d'utiliser des méthodes contraceptives après la naissance d'un bébé, surtout pour rendre les hommes en confiance. Pour choisir la bonne méthode, il ne faut pas hésiter à consulter un spécialiste comme un gynécologue pour s'assurer au maximum qu'un autre bébé ne naîtra pas, même si le zéro risque n'existe pas.

Toujours attentive aux conseils des spécialistes

Un gynécologue, un psychologue, une sage-femme, un sexologue, ce sont les meilleurs spécialistes pour trouver la solution à tous les problèmes. Il faut juste éviter d'être un peu craintive, et ne jamais hésiter de tout révéler, même les détails les plus intimes.   

 

Libido femme : elle baisse toujours à l'âge de 30 ans ?

Ce terme signifie désir sexuel, autrement dit recherche du plaisir. On ne trouve pas la libido uniquement chez les femmes, les hommes sont également concernés. En revanche, il faut savoir que tous les individus n'ont pas le même degré de désir sexuel, certains éprouvent plus d'appétits alors que d'autres en éprouvent moins.
Selon les affirmations de plusieurs sexologues réputés, la baisse de libido est à l'origine de plusieurs facteurs. Toujours selon ces affirmations, il est très probable qu'à 25 ans, on éprouve moins de désirs sexuels . . .

Quels sont ces facteurs ?

Les femmes sont les plus concernées, car plus la libido chute, plus l'orgasme et la jouissance se font très rares.
La baisse du désir sexuel est souvent due à un choc émotionnel, ainsi qu'à des troubles d'ordre psychologique, mais cela ne s'arrête pas là. Certains détails comme la fatigue ou encore le stress peuvent également en faire partie. Il se peut qu'il existe certains médicaments pour déclencher les activités hormonaux, mais le plus conseillés est toujours de consulter un sexologue. Il pourra déterminer si le problème provient directement de son consultant ou du compagnon de ce dernier. Psychologiquement parlant, il est très possible qu'un partenaire sexuel réussisse à fermer une porte chez son compagnon, qui permet à ce dernier d'accéder aux désirs sexuels. Par exemple : l'état d'ivresse. Effectivement, cela pourrait très bien faire diminuer la libido.

Chez les hommes, c'est un peu différent. Les hommes veulent toujours prouver à leurs femmes qu'ils sont toujours aptes dans les activités sexuels, même à l'âge de 50 ans, car pour eux, la sexualité est un vrai besoin. Ils n'ont pas besoin d'attendre d'avoir une envie pour faire l'amour, ça! se sont les hommes, et c'est une question de virilité chez eux.

Ménopause = baisse de libido

Selon les experts, la trentaine est pour les femmes l'âge idéale pour faire des enfants, c'est évident, car à partir de 40 ans, les chances sont minces à cause de la ménopause. Pourtant, plus les femmes connaissent plus d'expériences sexuelles, plus elles éprouvent des désirs, mais il faut toujours garder en tête que les hommes et les femmes ne fonctionnent pas de la même façon.  L'âge n'est donc pas l'élément principal qui est à l'origine de la diminution de la libido.

Comment y remédier naturellement ?

C'est très simple, déjà, il est important de ne pas négliger la communication entre les 2 partenaires. Ensuite, essayer d’effectuer les mêmes choses qu'au bon vieux temps. Cela consiste à réaliser des choses nouvelles, s'amuser comme un jeune couple, se surprendre l'un et l'autre, essayer à nouveau de plaire mais à la même personne, etc. Tout cela sont capitales, et ce sont les vieux couples qui l'affirment, et puis, c'est une façon d'éviter de consulter un spécialiste.

 

L’importance de la rééducation périnéale après un accouchement

Après l’accouchement, surtout par voie naturelle, le corps de la femme est soumis à différents changements. Le périnée en est le premier touché et c’est pour cela qu’il est nécessaire de le rééduquer, à savoir le remuscler pour bien le tonifier. En fait, le périnée est un groupe de muscles situé sur la paroi pelvienne qui s’étend du pubis jusqu’au bas du dos. Bien entrainé, il permet de maintenir la continence et surtout aussi d’intensifier le plaisir sexuel. Lors de l’accouchement, le plancher pelvien est étiré au maximum, ce qui le rend tout flasque et fragile, et c’est pour cela qu’il est primordial de pratiquer différents exercices pour lui rendre son état, voire même le rendre plus fort. Cela est nécessaire, car pour pouvoir pratiquer une activité physique pour retrouver la forme comme le fait de faire des abdominaux ou même des exercices plus durs après l’accouchement, il faut avoir un périnée bien entrainé.
Il existe plusieurs moyens en ce qui concerne l’entretien du périnée et le fait d’opter pour les boules de geisha semble le plus efficace. Pour ma part, j’ai essayé des boules de geisha achetées sur ce site de vente de sextoys et sans parler du plaisir ressenti, mon périnée est plus tonique que jamais.

Lire la suite